Tempus fugit trop vite

Publié le par Kejik

Aaaah, les belles années où on croyait que le temps s'étendait à l'infini et qu'on avait tout son temps devant soi...
Que dalle !
Je cours comme un poulet sans tête en permanence ! (Ceci dit, pas dit que j'ai jamais eu de tête mais c'est un autre débat...)
Voici plusieurs semaines que je veux mettre des articles en ligne, que je procrastinise en permanence mais en ce radieux dimanche, voici les bonnes nouvelles :
- Kejik avance.
- Je commence à comprendre ma tablette graphique et Toshop
- Mon Mojo est reviendu.

Tout ceci mérite qu'on s'attarde dessus.

Ecriture :
On sait que chez moi, l'écriture est aléatoire. Mais j'ai retrouvé mes anciens préceptes qui vous serviront peut-être... J'avais oublié qu'écrire, c'était d'abord pour soi ! Se faire plaisir à soi parce qu'on ne retrouvait pas dans ce qu'on lisait ce qu'on aurait aimé.
Pendant un bon moment, je ne voulais plus lire pour ne pas faire de plagiat involontaire mais en réalité, c'est tout le contraire. C'est justement en bouquinant qu'on retrouve l'inspiration à travers telle ou telle idée qui n'a pas été développé comme on aurait espéré ou qui donne de nouvelles idées, de nouvelles bifurcations.
M'être replongée dans Robin Hobb dans le cycle des Aventuriers de la Mer a été salvateur.
Ne pas se forcer non plus. Plus on rechigne, plus on écrit de la daube parce qu'on se met dans une situation passive : "on attend de moi ceci cela, je vais leur en donner mais c'est bien parce que je suis devenu l'esclave de ma plume que son maître"
Je suis redevenu le maître de mes propres écrits, à mon rythme, à ma volonté.
C'est l'éternel jeu du "Sauras-tu" comme le disait mon maître Stephen King.
Sauras tu sortir Kejik de ce problème ? Sauras tu être convaincante ?
Sauras-tu...?
Le dessin aussi a beaucoup aidé dans cette direction.
Tant que j'attendais fébrilement l'arrivée de ma tablette, je me suis mise à dessiner tout plein pour avoir des supports à mettre en couleur. Au travers des méandres de mon critérium, je me racontais un tas d'histoires. Pourquoi sur telle tapisserie il y avait tels éléments... Parce que ça fait partie des dogmes de Daïa. Ah oui mais alors, lesquels ?
Et hop, l'imagination se met en route.
Sauras-tu... ?

Mon Mojo est revenu. Il s'est pointé un matin à ma porte, un peu dépenaillé, ses vêtements sales mais pas autant que son cou crasseux. Il avait besoin d'une lessive alors je l'ai fait rentrer, je lui ai filé un peu de lait, des gâteaux aux noix et au miel, arrangé un petit lit dans sa maison et j'essaie de l'amadouer pour qu'il reste.
Pour le moment, il lit par-dessus mon épaule, sifflote, fais l'andouille... Mais je préfère ça que son indifférence.
Donc Space Freak, comme je t'en avais déjà parlé, il y aura du neuf pour toi dès que je serais prête.

Pour la tablette graphique et Toshop, je commence à prendre le coup de main pour les calques. Je suis vaguement déçue et irritée parce que je n'ai pas l'impression que ça simplifie tant la vie que ça et que ça bride d'une certaine façon la créativité mais bon, à cheval donné, on ne regarde pas les dents. J'ai des efforts à faire et je m'en tiens là.

Sinon, en ce moment, côté vie : après quelques séances de kynésiologie, je suis beaucoup mieux avec moi même et mon entourage. Ma maniaco-dépression n'est pas une fatalité : la preuve, ça fait plusieurs semaines que je suis devenue plus dynamique, plus maîtresse de moi-même et de mes fluctuations d'humeur. Il y a toujours les soucis de la vie courante et les petites baisses de tonus mais en soi, j'ai l'impression d'être redevenue quelqu'un d'approximativement normale.
Oui, bon, je suis dingue mais ça c'est un état normal chez moi. Maintenant, je suis plus qualifiée d'excentrique qu'autre chose.

Je ne peux m'étendre plus, mes écrits me réclament à corps et à cris. Par contre, dernière précision : je ne m'étendrais pas sur l'écriture dans les prochains mois. A chaque fois que j'écris et que j'en parle, je déverse trop de choses qui font qu'ensuite, je n'écris pas correctement.
Je ne crierais victoire que quand j'aurais atteint mon but.

Vivons heureux, vivons cachés ^^

PS : qui est ce mystérieux mojo qui me laisse des commentaires ?
J'aimerai bien savoir qui se cache derrière ;) 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex 17/06/2009 10:25

Yakékun ?

space freak 16/05/2009 17:54

Je te remercie de penser à moi, dame Kejik. Je continue à attendre et à espérer. Pardon de répondre aussi tard

Roanne 07/04/2009 09:38

Ouais, c'est génial c'est la grande forme ! Super contente pour toi, ton mojo, l'écriture, toshop et le reste !Puis... calins à Attila !