Hordes : 5ème épisode

Publié le par Kejik

Le petit homme courbée cachée dans sa cape noire était montée sur une caisse au milieu de la place publique, enfin ce qui en faisait office et commença à proférer son sermon, appelant les citoyens à prier pour le salut de leur âmes.
Sash regardait d'un air méfiant celui que certains appelait "gardiencastor". Il faut dire que son physique ingrat le raprochait plus des créatures de la nuit que des humains.
Mais force est de constaté que la peur de mourir ambiante lui avait déjà apporté quelques fidèles. Parmis eux, Nagarack et Sayaka semblait les plus assidus.
Theboulet tenta bien de s'opposer à ceux precheur de misère mais les déjà fanatiques lui fire vite comprendre que son silence était maintenant une condition nécéssaire à sa survie à court terme.
Le discours se faisait de plus en plus enflamé, flirtant dangereusement avec les plus sombre souvenir de l'histoire des religions de l'ancien monde.

Auteur : GardienCastor



Grok balisait trop... Il avait juste parlé brièvement de ce qu'il voulait faire à ce gars un peu trop curieux mais il pensait pas qu'il lui ramenerait un "spécimen" maintenant! Et yavait rien pour l'immobiliser, ni rien pour faire taire ses grognements! Grok paniqua et ramassa une grosse pierre pour achever le zombie . Du sang gicla et inonda ses vêtements, il devait faire vite avant qu'on ne le voit. Saperlipopette pensa-t-il... Il esperait que ce n'était personne de connu ou il allait droit à des problèmes. Rester plus qu'à creuser dans un coin de sa petite piaule elle-même pour faire disparaitre le corps... Il releva la tête un moment et vit par la porte qui n'existait pas qu'une personne le regardait. Grok fit un gros "O" muet

Auteur : Saiming


Sash était en face de Grok et le dévisageait avec la même mine ébahie.
- Mais vous faites quoi en fait ?
D'un coup, quelque chose se déclencha en elle. Elle voyait confusément ce que faisait Grok mais un nouvel espoir naissait en elle.
Si Boulay mourrait sous la main des zombies... Il en deviendrait un aussi, non ? Donc cela laissait supposer qu'il se ferait massacrer très prochainement par un humain...
Mais si on pouvait le garder en vie pour l'étudier...
Ainsi, Sash ne faillirait pas à la promesse faite à ses parents...

Auteur : Kejik


Sayaka avait beau se retourner dans tout les sens sur le sol lezardé de sa "maison", elle ne trouvait pas le sommeil. Peut-être etait-ce la chaleur ou le fait que soleil baignait sa demeure de lumiere, projetant ses rayons a travers les fissures des murs.
"Et merde..." Grommela t-elle. Peut-être que ça irait mieux ce soir. Encore que ... le bruit des zombis se fracassant contre les plaques de tôles encerclant la ville n'était pas la plus douce des berceuses.
Depité, elle farfouilla dans une des poches de son blouson de cuir elimé et en ressortit un paquet de cigarette. Elle en sortit une, l'alluma avec son vieux zippo chromé et savoura la première bouffée. Ce genre de plaisir, comme tout les autres d'ailleurs, etait devenu rare. Puis elle debarassa ses vetements de la poussière qui les maculait et entrepris de faire un tour dehors.
Elle se ballada donc dans ces ruelles tristes cernées de batiments en ruines qui formait leur "ville". Elle alla jeter un coup d'oeil du coté des chantiers, s'aperçant que quelques citoyens avaient bricolé une sorte d'atelier de fortune. Cela leur serait bien utile pour produire des matériaux qui, à defaut d'êtres de qualité, servirait a consolider les defenses. Elle alla ensuite flaner du coté de la grande place.
La, elle aperçu le prêcheur Castor en plein sermon. Elle soupira. Pourvu que le "padre" ne hurle pas la bonne parole en plein milieu de la nuit. De nombreuses personnes de la communauté passaient ca et la, aussi decida-t-elle de se poser dans un coin, sur un vieux tonneaux en bois, pour observer ses concitoyens.

Auteur : Sayaka

Publié dans Hordes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

space freak 13/10/2008 20:07

C'est pas que ce soit ennuyeux, loin de là, mais j'ai peur que ça devienne un peu trop comme un annuaire, à savoir beaucoup de personnages et une intrigue qui tarde à se mettre en place. parce que je voudrais pas jouer les rabat-joie, mais on voit de plus en plus d'humains, et pas beaucoup de zombies