Je vous aime

Publié le par Kejik

Lundi, donc hier, quand j'ai été virée, je suis rentrée mitigée entre une colère sourde contre l'injustice et une envie de pleurer dévastatrice.
En réalité, j'ai été virée parce que mon poste va être supprimé. A la place, ils vont créer encore un nouveau poste plus axé sur la paperrasse. Bref, exactement le même truc mais avec un nom différent. Comme ça, je ne peux pas les attaquer aux prud'hommes.
Dégueulasse, hein ? Mais parfaitement légal.
Quoi qu'il en soit, j'avais vraiment un coup de mou hier.

Pour me remonter le moral, chéri a passé sa matinée d'aujourd'hui sur le site de l'ANPE pour me dégotter un nouveau poste et à même poussé la gentillesse à écrire ma lettre de motivation pour que je puisse envoyer mon CV.

Alda a été un vrai coeur, une fille en or, en m'offrant le livre où elle a été publiée avec sa propre dédicace et un dessin (ce qui en soi m'a profondément émue). Par dessus ça, elle s'est même souciée de me le faire dédicacer par toutes les auteurs présente à la journée dédicace.

Ma Gouss adorée a écrit ces paroles qui m'ont beaucoup touchée : "Quel que soit le travail que tu fais, quelle que soit la paye que tu toucheras, ce ne sera jamais assez parce que t'es une nana qui vaut mille fois mieux que ça".

Sans compter le Zouzou, le makloamax, ma chère Asuka et tous ceux qui ont eu mot des plus gentils pour moi.

Merci à vous.
Je ne sais pas quoi dire de plus.
Vous tous, vous m'avez égayé mes journées au plus noir de mon marasme.
Juste ces petits mots, ces petites attentions, vous m'avez fait me sentir quelqu'un de bien. Ca n'a pas de prix (pour le reste, il y a le porte-feuille à alarme anti-dépense).
Ce que vous m'avez apporté est au delà de ce qui peut-être dit.
Alors, simplement mais sincérement, merci.
(Je vous avouerais que, bande d'enfoirés, vous m'avez fait pleurer d'émotion pour le coup !)
Et moi aussi, je vous aime.
Très fort.

Publié dans La vie de Kejik

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Roanne 29/09/2008 10:40

Hello ma belle, j'arrive après la tempête et j'espère que le moral est revenu au beau, à l'image du temps qu'il fait actuellement.Je te souhaite tout plein de courage pour ta nouvelle recherche.Tu as un homme un or massif, dans tous les cas !Et Alda t'a fait un super cadeau !Bises tout plein.

moklaomax 25/09/2008 00:55

Si je t'avais vu, j'aurais pleuré avec toi.Un je ne sais quoi, d'un faux pourquoi.Le coeur vivant, le coeur changeant.La peur au ventre, le sang dans les tempes.La rage à l'âme, le corps alarme.Un je ne sais quoi, d'un vrai pourquoi.Sourire aux lèvres, sourire du verbe.Pourrir sur terre, ou vivre sans peine.Courir, sans laine dans le froid ténèbre.Un je ne sais quoi, de foi.De toi, de moi, d'eux.

Alda 24/09/2008 23:05

J'ai mis le paquet à la poste avant d'apprendre que tu étais virée, ça n'avait donc rien à voir, mais je suis vraiment ravie d'apprendre que ça a pu te remonter le moral (le dessin, c'était vraiment la moindre des choses). Ca réchauffe le coeur de te voir réconfortée par tes amis ; si vous passez par là, Gouss, Zordar, Makloamax, Asuka et les autres, sans oublier le chéri, je vous dis merci d'avoir remonté le moral à notre Kejikounette, vous êtes géniaux ! Quant à toi, bon courage tout simplement, j'espère que tu vas bientôt trouver, sinon un poste à ta hauteur parce que ça n'existe pas, au moins quelque chose qui te permette de vivre sans toutes ces inquiétudes qui te pourrissent l'existence, parce que tu le mérites bon sang !Nous aussi on t'aime ! Bisous ! (et zut à ton ex-boîte)

Darklord 24/09/2008 14:05

Ne t'en fais pas, il faut positiver. Tiens, regarde ce qu'on trouve dans le dictionnaire au mot "Travail" :






"De l’ancien français travail « tourment, souffrance » (XIIe siècle), du bas latin (VIe siècle) tripálĭus du latin tripálĭum, « instrument de torture à trois poutres »"
 
Tu vois, au final, tu t'en sors bien. :)

Alex 24/09/2008 01:06

Tiens, écoute ça : http://www.deezer.com/#music/album/211200Ca fait du bien au moral.