Moi, gaffeuse ?

Publié le par Kejik

Premier jour de taf aujourd'hui.
Je ne vais pas vous ennuyer avec tous les détails mais il faut que je vous raconte quand même mes dernières frasques.

A la pause de dix heure, je sors du bâtiment pour aller fumer mon clou de cercueil. En longeant les couloirs pour aller à la porte de derrière, j'arrive en face d'une salle de réunion ou quatre personnes sont installées, la porte ouverte. la porte est en face de moi et ses occupants, par conséquent, aussi, me faisant tous face.
Alors que je descends le couloir, je n'avais pas avisé une petite marche en trompe l'oeil, ses carreaux de carrelage concordant parfaitement avec la suite du motif en dessous.
Forcément, je loupe la marche descendante et fais quelques pas en fre-style digne des plus grands danseurs de hip-hop, en impro totale... Les gars de la salle de réunion étaient morts de rire.
J'ai essayé de retrouver ma dignité mais franchement, je le sens bien venir que les réflexions "prévenantes" à l'approche de cette foutue marche ne vont pas s'arrêter de sitôt.

Plus tard...
A midi, mon responsable d'agence nous invite au resto, ma collégue de bureau et moi, pour faire un peu le point sur cette première matinée et faire plus ample connaissance. Imprévu complet, le responsable régional et un commercial s'invitent au déjeuner.
Nous grimpons tous dans la voiture du resp. régional, moi à l'arrière avec, par ordre d'assise par rapport à moi, mon resp d'agence et ma collègue. J'étais derrière le conducteur.
Arrivés au resto, le patron gare la voiture dans un petit espace. J'ouvre la portière, non comme une brute mais avec la poigne que j'utilise avec mes propres portières.
Vous devinez la suite ?
Bang la voiture d'à côté ! Pile poil sous les yeux du resp. régional. Il a jamais prévenu que ses portières étaient super légères !!!
Forcément, je me suis liquéfiée en excuses, morte de honte.
Il n'a pas râlé ou quoi, il a même pris mon parti en disant que les portières avaient tendance à s'ouvrir vite. S'il m'avait prévenu avant, ça aurait été mieux...

Sinon, dans l'ensemble, je crois que ça s'est pas trop mal passé. Mais on m'a déjà surnommée la gaffeuse... Je me demande pourquoi ?

Publié dans La vie de Kejik

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eussé 02/07/2008 10:43

Là où Kejik passe, les portières trépassent...

Kejik 02/07/2008 18:40


Avec Attila, on est bien barrés, tiens ^^


Roanne 01/07/2008 07:55

Ca commence fort ! Ils t'ont surnommée "la gaffeuse" ?  Je me demande bien pourquoi ? *rires*Sincèrement, tant que ce sont des petites choses qui font rire, ça ne peut que t'apporter un capital sympathie ;) Alors c'est tant mieux.PS : réponse à ta question : je pars en vacances après tout le monde, en septembre, c'est moins cher et l'arrière saison est souvent très sympa.

Kejik 01/07/2008 20:09


Erf, le capitale sympathie, je l'ai toujours eu, sauf des jaloux...
Mais ça va, il y a de l'humour et ça passe bien ^^

Moi aussi, je me demande bien pourquoi, la gaffeuse ? ;)

T'as bien raison pour tes vacances ^^ Je suis assez pareil... ;)


space freak 30/06/2008 21:50

C'est la dure loi du travail. On a jamais deux chances de faire une première impression. Et puis, à tout prendre, ça doit t'avoir donné l'air sympathique pour tes nouveaux collègues

Kejik 01/07/2008 20:10


Erf, tant pis, hein ;)
Mais je préfère qu'on me surnomme la gaffeuse que la pète-sec ^^


Alex 30/06/2008 20:08

Vivement demain ! :D

Kejik 01/07/2008 20:10


Heu, vu le lendemain, c'est vite dit ^^


zordar 30/06/2008 19:28

Ah, ça c'est une arrivée en fanfare !

Kejik 01/07/2008 20:11


Pourtant, j'avais bien fait attention de laisser mon trombone et ma grosse caisse à la maison ainsi que ma trompette dans le coffre de la voiture...